samedi 2 août 2008

"L'Inculturation"







Yogya, le 3/08/08
Bien chers tous,
Nous voici à nouveau sur les ondes pour vous envoyer les nouvelles d'ici!
Un grand merci pour toutes les petites nouvelles reçues, nous essayerons de répondre individuellement (au moins brièvement) à chacun dès que nous aurons un peu de temps; Ici les journées sont bien remplies car nous avons bien retenu de notre formation M.E.P., que pour rencontrer l'autre il fallait passer certaines barrières: celle de la langue assurement mais aussi celle des us et coutumes, sans oublier de s'imprégner de l'histoire de la civilisation locale... Aussi avons nous commencé à découvrir le pays!!! (à Java nous faisons un brouillon de découvertes pour être encore plus « ouverts » chez les papous)



Le Silver Market:
A peine de retour à Yogya (le vendredi 25/07), l'occasion nous est donnée de visiter le marché de l'argent (marché du métal et non de la monnaie);Renaud est de la partie, et les propriétaires de notre maison d'accueil (les Heru) nous déposent au pied d'une usine...
nous avons commencé la visite; en zigzagant entre les différentes chaines de travailleurs et travailleuses... Tous manipulent de minuscules pièces et nous avons ainsi pu voir toutes les étapes de fabrication (formatage, assemblage sur papier, solidification et nettoyage en plusieurs temps); rien n'est oublié! Pas même l'étape de « salissure en direct » pour certains objets: pour faire plus ancien!!!
Bien sûr la fabrication d'une petite boite en argent demande à elle toute seule parfois 24 h de travail sur une chaine de plusieurs personnes, et le prix est dérisoire... cherchez l'erreur! ». Nous sommes restés discrets sur le sujet et avons continué notre route vers les différents exposants d'objets.




Le Râmâyana
Le soir de la Ste Anne, ici pas de danses bretonnes... Mais du folklore traditionnel tout de même! Et oui, vous l'avez deviné: pour fêter ce beau jour, Gwenolé nous a emmenés voir le Ballet du Râmâyana. Une sorte d'opéra joué en plein air, sur une scène immense... Il avait plein de couleurs et le spectacle valait le déplacement; tout d'abord parce que l'histoire de Râma tient une place importante dans cette civilisation aux origines hindouistes (le Râmâyana est l'un des deux textes fondamentaux de la mythologie hindouiste) et puis parce que cela réjouissait Charlotte de retrouver ainsi mis en scène les textes de Sanskrit si laborieusement traduits il y a qq années sur les bancs de la Fac. Merci Gwenolé!!!
Gwenolé a pu prendre un bon nombre de belles photos que nous espérons pouvoir vous faire parvenir un jour sur le net!...(http://picasaweb.google.com/gwecha2008/RMYana/photo)





La Circulation Locale
Pour notre grande joie, Mr et Mme Heru (les propriétaires) nous ont prêté des vélos pour pouvoir nous déplacer à notre aise dans la ville; aussi en avons nous profité tout de suite.
Nous nous faisons donc à la circulation locale... pas rien, la circulation dans le monde asiatique!
Quelques conseils:
-surtout ne pas se poser trop de questions, on avance, on évite les arrivants de la gauche en essayant de ne pas se faire prendre par la droite(ah oui les Indonésiens ont eu l'intelligence de décider de rouler à gauche, non pas parce qu'ils avaient été anglais, mais en signe d'indépendance lorsqu'ils ont chassé les Hollandais!)...
-on roule tranquillement, on s'infiltre dans une file de circulation, on ne s'occupe pas du tout de ce qui se passe derrière (ce qui est assez génant quand on est 2 je vous l'accorde!) mais si vous vous retournez il y a un risque assez élevé d'accident! Enfin tant que ça roule, gardez bien votre place sans souci des frôlements, vous êtes presque en sécurité!
-vient ensuite le difficile problème pour « s'exfiltrer » de la circulation... Quand tout le monde tourne à gauche, donc sur vous, et que vous voulez aller tout droit, cela n'est pas toujours possible! Eh oui on fait des détours... euh touristiques!
-sur une même route il y a des camions, des bus, des voitures, des motos, scouters et autres mobilettes, puis viennent les vélos, les pousses pousses, les charettes à cheval et à pied! Le tout dans un nuage assez impressionnant de gaz d'échappement! Tous les motards ont un masque sur la bouche.



Ce qui change quand même tout, c'est que les personnes qui nous force le passage le font toujours avec le sourire!
Et puis nous avons la chance de pouvoir ainsi cotoyer les pousse-pousse men qui sont ravis de nous voir enfourcher nos chers Pégase et Rossinante...























Le Kraton
Yogya est une ville princière, il ne faut pas l'oublier! Et les javanais sont très fiers de montrer le quartier historique dela ville. Nous sommes donc allés visiter le Kraton dont le Palais du Sultan est ouvert en partie aux touristes .(le sultan actuel y habite toujours; il est le dixième de sa lignée, il n'a qu'une femme; son grand-père en avait 32!)
Nous avons eu un guide qui ressemblait à tout ce qu'il y avait de plus officiel: il nous a bien expliqué l'hisoire du palais et de la dynastie et après la visite il nous a emmené dans des magasins de Batic (Peinture traditionnelle sur textils en tout genre, essentiellement sur soie...)...Chose particulière: il n'a pas voulu être payé (cela nous convenait pas mal c'est vrai!) et nous avons appris plus tard, que ces guides sont employés par les magasins de batic pour y ammener des touristes, ce sont pas du tout de vrais guides!




L'Alam Bahasa
L'Alam Bahasa n'est autre que l'école de langue où le « Bahasa Indonesia » nous est enseigné; Nous ne pouvions évoquer notre avancée dans la culture indonésienne sans parler de l'apprentissage de la langue... c'est tout de même la raison première de notre séjour à Java, n'est ce pas?!
Nous avons donc commencé les cours lundi dernier en suivant la règle du jeu à la lettre: chacun son professeur , 6 heures par jour, en indonésien/indonésien, sans oublier nos « homeworks »...
Au départ, nous étions assez curieux de voir ce mode d'apprentissage indonésien/indonésien et pressés de découvrir ce système que les M.E.P. chevronnés nous avaient si bien vanté... Eh bien figurez vous que cela fonctionne!
Les professeurs, assez jeunes dans l'ensemble, basent leur pédagogie sur des outils très différents des nôtres: ils utilisent beaucoup de dessins, de mimes, des jeux en tous genres, y compris des jeux de rôles, des systèmes d'interview à accomplir au pied levé dans les couloirs de l'école ou à proximité de ses murs; Nous nous sommes même retrouvés tous les deux au marché de légumes avec nos professeurs respectifs pour apprendre à acheter, poser toutes les questions de circonstances et faire descendre les prix...
Il s'agit là vraiment d'une pédagogie de terrain!
La langue en elle-même n'est pas très compliquée; ses structures ont été travaillées de façon à la rendre accessible à tous les habitants de l'archipel indonésien. Il faut surtout faire attention à l'ordre des mots dans la phrase, autrement il n'y a pas de différence de genre, de nombre, de temps...Il ne faut pas oublier de rajouter des préfixes et des suffixes: nous avons lu qu'il s'agit là d'une langue à « circumfixes »!
Les racines de l'Indonésien sont un mélange de Malais, d'Arabe, de Sanskrit, de Chinois, de Japonais, de Hollandais, de Français et aussi d'Anglais... enfin un vrai patch-work haut en couleurs n'est ce pas! Comme la population d'ici d'ailleurs!
Pour ce qui est de nous dans tout ça, nous sortons des cours avec les neurones un peu plus enchevêtrés chaque jour (pas très agréable sur le moment mais sans doute pas mal pour les connections à venir!);
Nous ne faisons pas encore nos « resto du coeur » en Indonésien mais ça commence à rentrer !





L'alimentation
Du riz avec plein de petites variantes autour mais... toujours du riz! Et puis aussi des petites pâtes chinoises.
Depuis notre arrivée, nous avons eu l'occasion d'essayer plusieurs « Warungs » ou restaurants de rue lors de nos repas de midi et nous ne sommes pas malades!
Bien sûr, il ne faut pas faire trop attention à la couleur des verres et surtout:quand on a un doute, « il ne faut surtout pas demander ce que c'est »!(dixit Gwenolé).
Bon bon, nous avons entendu que quelques uns de nos amis avaient eu quelques mésaventures digestives peu de temps avant notre départ, lors d'une petite virée marocaine... Alors pour tout vous dire, nous avons un secret: nous avons emporté dans nos bagages, deux bouteilles de Pastis pour remédier aux difficultés de ce genre et figurez-vous que nous sommes en pleine forme!
Pas besoin de médicaments en tous genres, un petit apéro dès apparition de prodrômes suspects et nous voilà toujours sur pied!
Tout ça pour vous dire que nous avons testé pour vous: la bienveillance du Pastis est tout à fait notoire!
Nous espérons juste que les bactéries papoues seront aussi faciles à amadouer que celles de Java!





Voici donc un petit aperçu de nos dernières journées...
Le mois d'Août est bien entammé et nous pensons à tous ceux qui commencent leurs vacances ou les finissent!
Un petit mot pour encourager les hospitaliers de Lourdes 2008: nous penserons bien à vous le 15 Août, merci à maman (de Charlotte) d'aller renflouer les rangs avec Mme de Breuvand; bon courage à toute l'équipe! Il va falloir assurer parce que Mariche n'est pas là, elle pensera aussi bien à vous, nous en sommes sûrs! nous allons nous organiser entre « expat asiat » pour devenir les supportaires spirituels du service Ste Anne B; ça va donner cette année!
Un deuxième petit mot spécial pour Armelle et Olivier: nous penserons bien à vous le 08/08/08 pour l'ouverture des J.O... euh pardon, Pour vos 10 ans! c'est un bon début! Nous vous souhaitons une très belle continuation!


Nous vous embrassons tous bien affectueusement en espérant que tout le monde se porte bien; nous vous gardons dans nos prières, de la Bretagne/Vendée à la Provence via la Bourgogne et le Lyonnais, en passant par la Belgique, La Suisse, le Viètenam, toute l'Asie, L'Afrique sans oublier le Ch'nord et aussi Paris, Bordeau, Aubignosc, La Rochelle!
@ bientôt!
Gwenolé et Charlotte


P.S.:Madouche ce n'est pas parce que tu es en Corse qu'on t'oublie, embrasse bien ton petit mari pour nous!

1 commentaire:

Marie-Charbel a dit…

Il faut bien quelqu'un pour commencer ! j'ai donc l'honneur du premier commentaire... BRAVO et MERCI vous 2, bravo pour votre engagement, merci de nous faire partager tout cela.
Avis aux autres lecteurs : un blog, c'est d'autant plus sympa à faire qu'il y a des commentaires. Alors lâchez-vous !
Trop drôle votre paragraphe sur la circulation, aussi surprenante ici...
OUI, Charlotte pour faire supporter du service Ste Anne B !

Bises de la cousine Viet